mardi 16 avril 2019

Message 16 aux élus de Noisy Le Sec - Lynky, "Ce qui est possible au Rancy ne le serait pas à Noisy ?"

Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Nous ne savons pas si votre lettre à Enedis a été suivie d'effets pratiques, mais nous savons en revanche qu'Enedis continue imperturbablement à imposer ses capteurs un peu partout en région parisienne. Parfois les usagers se rebiffent, mais le plus souvent ils restent mal informés et cèdent face aux pressions inadmissibles des poseurs.
Il y a tout juste un an, au conseil municipal du 12 avril (voir le Noiséen n°78), vous justifiez votre inaction en faisant valoir que "la mairie n'est pas compétente pour intervenir sur le déploiement des compteurs électroniques Linky". Pourtant d'autres communes prennent position publiquement en défense de leurs administrés, comme on peut le voir dans le communiqué qui suit.


Nous vous invitons, monsieur le Maire, à prendre vous aussi l'initiative en organisant une (ou plusieurs) grande réunion d'information des habitants de Noisy-le-Sec portant sur les dangers de ces compteurs, sur le comportement d'Enedis et sur les droits des usagers. Nous serons évidemment à votre disposition pour apporter toute l'information dont nous disposons et pour animer le débat.
Nous continuerons par ailleurs à vous fournir de temps à autre d'autres éléments d'information utiles concernant les problèmes relatifs au Linky.
Veuillez agréer, monsieur le Maire, mesdames et messieurs les Conseillers, l’expression de nos salutations respectueuses et les meilleurs vœux de joyeuses Pâques.

dimanche 24 février 2019

Notre Maire a écrit à Enedis


 



A tous ceux qui souhaitent refuser le changement de leur compteur par un compteur communicant Linky, voici la lettre que notre maire a écrite à Enedis, suite à une sollicitation de l'opposition municipale (sollicitation faisant suite au refus de la majorité municipale d'adopter un vœu qui aurait engagé plus sérieusement le maire). Par cette lettre, M. le maire reconnaît enfin le droit de refuser la pose de ce nouveau compteur et demande à Enedis de respecter le refus de ses administrés.
Ce n'est pas l'arrêté d'interdiction de ce compteur-capteur sur le territoire de la commune que nous aurions souhaitée, mais c'est tout de même un petit pas dans la bonne direction.
Vous savez donc qu'on peut refuser ce changement de compteur et qu'il est important de le faire. Nous vous invitons donc à écrire dès maintenant une lettre recommandée avec AR à Enedis, en lui signifiant votre refus, lettre dans laquelle vous pouvez faire valoir, entre autres arguments, cette demande écrite du maire.
Il faudra ensuite au moment où vous sera annoncée la date de la pose:
  • confirmer votre refus, toujours par lettre recommandée;
  • appeler le numéro indiqué dans leur avis afin: 1) de vous assurer que votre refus a bien été pris en compte 2) demander qu'Enedis prévienne son prestataire ;
  • appeler au téléphone le prestataire pour qu'il évite de faire perdre du temps à son salarié chargé de la pose (et vous assurer qu'ils ont bien enregistré votre refus).
Si votre compteur est à l'intérieur de votre logement, il vous suffira de ne pas ouvrir en cas de visite inopinée du poseur (ils ne s'annoncent pas toujours).
Si votre compteur est à l'extérieur, nous vous conseillons de vous accorder avec vos voisins afin de protéger matériellement votre compteur, de coller une copie de votre lettre de refus sur le placard ou votre compteur lui-même, et, si c'est malgré tout nécessaire, d'appeler le commissariat pour dénoncer une pression inadmissible susceptible de créer "un trouble à l'ordre public".
N'hésitez pas à nous alerter en cas de problème. Nous ferons de notre mieux pour vous venir en aide.
Bon courage.

dimanche 3 février 2019

Attention ! Le compteur de gaz communicant "Gazpar" est en cours d'installation à Noisy-le-Sec


Or, comme le compteur communicant Linky, le compteur de gaz Gazpar
-- "communique" avec un concentrateur au moyen de radiofréquences, donc contribue au brouillard électromagnétique dans le logement et dans la ville
-- recueille et transmet nos données personnelles de consommation, donc contribue à la logique du Big Data
- sera payé par les usagers à travers une taxe (tarif d'acheminement du gaz naturel).
En outre, jeter des dizaines de millions de compteurs solides et en état de marche, c'est à la fois un énorme gaspillage et une atteinte inadmissible à l'environnement.

Nous  n'avons aucune obligation d'accepter les compteurs communicants chez nous. Sachons faire valoir notre droit au refus en écrivant chacun une lettre de refus à GRDF, en recommandé avec AR, puis en nous organisant avec nos quartiers pour les refuser dans nos immeubles et nos quartiers.

Pourquoi ceux qui nous gouvernent cherchent-ils à nous imposer des compteurs communicants d'électricité, de gaz et d'eau ? Parce ce qu'ils sont indispensables au développement de la société connectée. Or la multiplication des connexions est un moyen de nous rendre encore plus dépendants de la technique et de la marchandise. C'est un modèle énergivore, intrusif et contraire au principe de sobriété dont nous avons absolument besoin pour freiner le réchauffement climatique.